Accueil > Actualités > Installation du Comité de coordination et de suivi de la stratégie nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrori...

Installation du Comité de coordination et de suivi de la stratégie nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive et la corruption

©Direction de la Communication - Stéphane Danna (1)

 

Installation du Comité de coordination et de suivi de la stratégie nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive et la corruption

 

Le jeudi 3 février, le Ministre d’Etat, Pierre Dartout, a présidé la première réunion du Comité de coordination et de suivi de la stratégie nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive et la corruption. Lors de cette séance plénière, le Conseiller de Gouvernement - Ministre des Finances et de l’Economie, Jean Castellini, a présenté la stratégie nationale en rappelant qu’elle repose sur des principes directeurs que sont la prévention, la dissuasion, la coordination nationale et la coopération internationale.

 Pour assurer sa mise en œuvre effective, le Comité est composé de deux collèges. D’une part, les représentants des Institutions : le Conseil National, le Secrétaire d’Etat à la Justice, la Direction des Services Judiciaires, les Conseillers de Gouvernement - Ministres des Finances et de l’Economie, de l’Intérieur, des Relations Extérieures et de la Coopération , le Procureur général, le Directeur du Service d’Information et de Contrôle sur les Circuits Financiers , le Contrôleur général de la Sûreté publique, le Directeur du Budget et du Trésor, de l’Expansion Economique, des Services fiscaux, le Secrétaire général de la Commission de Contrôle des Activités Financières, le Chef du service du Contrôle des jeux et le Bureau des douanes françaises de Monaco. D’autre part, les représentants des professions assujetties à la législation anti-blanchiment : l’Ordre des Experts-Comptables et comptables agréés de Monaco, l’Ordre des Avocats défenseurs et Avocats, l’Association Monégasque des Activités Financières, l’Association Monégasque des Compliance Officers de Monaco, la Chambre Immobilière Monégasque, l’Association Monégasque des Professionnels en Administration des structures étrangères, la Fédération des Entreprises Monégasques, l’Union des Commerçants et des Artisans de Monaco et la Chambre Monégasque de l’Horlogerie et de la Joaillerie.

 Le Secrétariat du Comité est assuré par le SICCFIN dont le Directeur, Michel Hunault, est en charge du suivi de la stratégie. A cette occasion, le Gouvernement a indiqué que le Comité est un lieu d’échanges, de dialogue, de concertation, orienté vers un objectif commun de mise en œuvre de la stratégie nationale pour la période 2022-2024 et a rappelé que la Stratégie nationale revêt un caractère prioritaire conformément aux orientations fixées par S.A.S. le Prince Souverain.

 

 

Versions traduites en anglais de la loi n° 1.362 du 3 août 2009, modifiée, et de l'Ordonnance Souveraine n° 2.318 du 3 août 2009, modifiée.

30 mai 2022

Les versions traduites en anglais de la loi n° 1.362 du 3 août 2009, modifiée, et de l'Ordonnance Souveraine n° 2.318 du 3 août 2009, modifiée, son... Lire la suite[+]

Parution de l'Arrêté Ministériel n° 2022-234 relatif à la liste des Etats ou territoires dont les dispositifs de LCB/FT-C présentent des carences stratégiques

10 mai 2022

Parution de l'Arrêté ministériel n° 2022-234 portant modification de l’Arrêté Ministériel n° 2021-703 du 8 novembre 2021 relatif à la liste des Eta... Lire la suite[+]

Service d'Information et de Contrôle sur les Circuits Financiers
13 rue Emile de Loth (Place de la Mairie)
98000 MONACO

Téléphone : (+377) 98 98 42 22
Fax : (+377) 98 98 42 24
http://www.siccfin.mc/Actualites/Installation-du-Comite-de-coordination-et-de-suivi-de-la-strategie-nationale-de-lutte-contre-le-blanchiment-de-capitaux-le-financement-du-terrorisme-la-proliferation-des-armes-de-destruction-massive-et-la-corruption